Accédez à notre espace dédié aux professionnels

Espace Pro
Nos rayons

S'abonner à la Gazette de la Librairie et à la Lettre de l'Association des Amis de la Librairie (ADAL)

Entrez-votre adresse mail ci-dessous et vous recevrez toutes les informations concernant les initiatives de l'ADAL : salons, dédicaces, conférences...ainsi que Le Promeneur à chacune de ses parutions.

Nous contacter
Pas d'image disponible pour le moment

Les portes de fer

Auteur : Grondahl Jens Christian

[ean : 9782070149322]
  • Editeur : Gallimard
  • Collection : Du monde entier
  • Date de parution : 07/01/2016
  • Format : 20.50 cm x 14.00 cm x 0.50 cm
  • Prix : 23,50 €
  • Disponible sous 3 à 8 jours.
Résumé
C'est au seuil de la vieillesse que le narrateur décide de nous raconter son histoire, trois moments de vie qui sont autant d'étapes décisives dans la construction de sa personnalité et de sa sensibilité. Il dépeint tout d'abord ses jeunes années et le tournant qu'a représenté le cancer de sa mère. A l'époque, le narrateur avait décidé d'approfondir sa connaissance de l'allemand afin de pouvoir lire Karl Marx et finalement découvrir une littérature germanique qui bouleverse son adolescence, de Thomas Mann à Rainer Maria Rilke. C'est aussi l'époque des premières amours et de la rencontre avec la fille de son professeur d'allemand, qui lui permet de découvrir Berlin d'avant la chute du mur. Puis vient l'âge de raison, le mariage, la naissance de sa fille Julie, et le divorce. Le narrateur a une quarantaine d'années, il est à présent enseignant et accueille un garçon d'origine serbe dans sa classe. Stanko le fascine, sa discrétion comme cette maturité arrogante qui rejaillit parfois. Mais c'est la rencontre avec la mère du jeune homme qui le trouble encore davantage, notamment lorsqu'elle lui montre une vidéo d'elle et son mari, depuis disparu, lors d'une croisière sur le Danube au moment de passer les Portes de Fer, entre la Serbie et la Roumanie. Passion à nouveau éphémère qui le renvoie en fin de compte à sa condition d'homme solitaire et de père en alternance. A la veille de ses soixante ans enfin, c'est à Rome que nous le retrouvons. Grand-père depuis peu, le narrateur fait une nouvelle rencontre inopinée avec une photographe. Elle l'invite chez elle pour lui montrer son travail avant d'accepter de partir avec lui à Paestum, photographier ces ruines encore vivantes... Jens Christian Grøndahl brosse le portrait de cet homme et de son histoire avec une grande justesse, il s'immisce dans ses remords, ses obsessions, ses envies profondes. Les Portes de Fer parle d'amour et de solitude mais également du désenchantement de l'individu occidental, de ce drame bourgeois que le grand auteur danois réussit à croquer avec une lucidité et une élégance toutes singulières.
Ce livre m'intéresse

Vous pouvez compléter ce message ou y ajouter des informations.


Envoyer à un ami
Ils pourraient vous plaire
LE PIANISTE BLESSE
Ernestam Maria
Gaïa
DANS LA BRUME DU DARJEELING
Bergstrand Mikael
Gaïa
Un été polaire
Swärd Anne
Buchet Chastel